Specific examinations

Analyses spécifiques en cas de perte de cheveux et de chute de cheveux

Les pages suivantes vous proposent un aperçu et les explications des différentes analyses spécifiques, effectuées en cas de perte de cheveux et de chute de cheveux.

Ces analyses spécifiques comportent notamment l’examen des racines pilaires, le trichogramme et ses variantes, comme TrichoScan et MicrodermHair, les analyses en laboratoire et la biopsie du cuir chevelu.

 


Le trichogramme : les racines pilaires à la loupe








Le trichogramme est un processus de diagnostic qui met en évidence l’étendue de la perte/chute de cheveux et le succès d’un traitement capillaire. Le trichogramme est souvent utilisé, car il permet d'obtenir des indications sur l'état des racines pilaires.








Pour déterminer le nombre de racines pilaires, de tiges pilaires et la phase du cycle pilaire dans laquelle se trouvent les cheveux, on prélève quelques cheveux, en général en deux endroits du cuir chevelu. Pour obtenir un résultat optimal, il faut prélever plus de 50 cheveux, afin de pouvoir les examiner au microscope et les dénombrer, racine pilaire comprise ; on peut ainsi souvent en déduire le type et le statut de la perte de cheveux ou de la chute de cheveux.

Les patients sensibles trouvent le trichogramme douloureux ; le TrichoScan est une méthode plus douce, qui délivre en outre des résultats encore plus pointus.


TrichoScan & MicroDERM®Hair : un diagnostic doux et précis

Des résultats objectifs – le TrichoSca

 













(Click picture for larger image)
Également appelé phototrichogramme, le TrichoScan, associe microscope et logiciel, et analyse ainsi le statut des cheveux par voie informatique. Si le trichogramme nécessite de prélever des cheveux du cuir chevelu, dans le TrichoScan, on rase la surface à analyser (environ 16 à 20 mm). Cette partie rasée du cuir chevelu est teintée, photographiée en lumière réfléchie au microscope et analysée. La photo numérique génère une image vidéo exploitée par le logiciel, qui détermine ainsi la densité des cheveux. Si on met en œuvre le TrichoScan pour déterminer l’état des racines pilaires, la zone rasée du cuir chevelu est teintée et photographiée trois jours plus tard. Si les cheveux se trouvent dans une phase de repos ou de chute, ils ne repoussent pas durant cette période et le médecin traitant obtient grâce au TrichoScan des informations essentielles sur le type de chute de cheveux. 

Avantages explicites du TrichoScan :
Le TrichoScan est indolore et ses clichés peuvent être archivés, ce qui favorise la mise en évidence des changements. Docteur Feriduni et le patient peuvent en outre visualiser directement à l’écran l’état capillaire et, ainsi, définir et vérifier exactement le résultat d’un traitement.



microDERM®Hair – mettre en évidence la croissance capillaire et la chute de cheveux par voie numérique









À l'instar du TrichoScan, la méthode de diagnostic microDERM®Hair offre la possibilité de mettre en évidence par voie numérique les modifications des cheveux. Calculés automatiquement, nombre, longueur et épaisseur des cheveux sont ensuite représentés sous forme graphique, ce qui conforte l’analyse et le diagnostic qualifié de la chute de cheveux ou du développement réduit de cheveux. Résultats et modifications du traitement, ajustables en cours de traitement, peuvent être visualisés, enregistrés (ou encore imprimés) et vérifiés de manière objective.

Le recours à microDERM®Hair est rapide et indolore : une zone d’environ 10 x 10 mm du cuir chevelu est rasée (à 1 mm de longueur de cheveux), puis photographiée. Ces photos numériques sont affichées en grandeur réelle à l’écran et enregistrées dans une base de données. Environ 2 à 4 jours après le premier cliché, on effectue un nouveau cliché numérique de la zone précédemment rasée. 









microDERM®Hair exploite la photo de façon fiable et objective, dans la mesure où le programme analyse automatiquement tous les résultats pertinents et les représente sous forme graphique. En s'appuyant sur cette évaluation et ces observations argumentées, docteur Feriduni peut définir et recommander d'éventuels traitements - et contrôler l'efficacité des traitements capillaires.



Analyses en laboratoire – Éliminer les causes de la chute de cheveux et de la perte de cheveux

La chute de cheveux, l'absence ou le développement réduit de cheveux, peuvent avoir des causes diverses - ces dernières n'étant toutefois pas souvent visibles au premier regard. Les médicaments, certaines maladies ou encore l’apparition de carences peuvent être à l’origine d’une chute de cheveux diffuse. Pour déterminer précisément si, par exemple, un dérèglement thyroïdien ou une carence en fer peuvent être les déclencheurs de la chute ou de la perte de cheveux, on recommande une analyse en laboratoire. 

Pour déceler les maladies ou les carences et agir de façon ciblée, on dispose des analyses de laboratoire suivantes :


L’analyse de sang














On peut trouver d’innombrables informations dans le sang ; il est donc judicieux d’effectuer une prise de sang pour déceler différentes maladies. Dix échantillons environ suffisent pour effectuer différents tests.
 

L’analyse du statut hormonal

Les hormones déterminent la croissance, le développement et le vieillissement, mais aussi les défenses immunitaires et les nutriments. Chez les femmes en particulier, une analyse de sang met en évidence les hormones les plus importantes et donne des explications sur les évolutions et les modifications, entre autres des cheveux. Le statut hormonal doit être déterminé au début de la phase folliculaire ou au moment de l’arrêt mensuel de la pilule.
 

L’analyse des cheveux et des nutriments

L'analyse des cheveux et des nutriments permet de prouver l'accumulation dans l'organisme d'éléments chimiques (par exemple, des métaux lourds) et de liaisons organiques au cours des mois écoulés, susceptibles de représenter une cause de chute de cheveux et de perte de cheveux.

L’analyse des cheveux et des nutriments ne peut remplacer aucune autre méthode d’analyse, et ne sert que dans certaines conditions. Cependant, on l’emploie dans certains cas, afin d'obtenir de plus amples informations et tenir compte du rapport diagnostique.



Biopsie du cuir chevelu – le cuir chevelu à la loupe








De profondes blessures, un traitement par rayons (par exemple rayons X) et des cicatrisations, de même que des infections mycosiques, bactériennes ou virales et des maladies auto-immunes, peuvent être préjudiciables et provoquer la chute des cheveux. En cas de suspicion d’une maladie du cuir chevelu ou d’incertitude concernant le diagnostic de maladie capillaire, il est en général judicieux d’effectuer une biopsie du cuir chevelu.

Pour une biopsie du cuir chevelu, on prélève au scalpel, sous anesthésie locale, un petit morceau de cuir chevelu, racines pilaires comprises, que l’on examine au microscope, et dont on effectue une analyse histologique. Cette bandelette de peau mesure de 0,8 à 1,0 mm de long et, au plus, 3,0 mm de large. 















Une biopsie du cuir chevelu consiste en une analyse des tissus fins, qui permet d'étudier, entre autres, le nombre et la structure des follicules pileux, ainsi que des processus inflammatoires et autres, qui peuvent, par exemple, être la cause du dérèglement des follicules capillaires et de la chute de cheveux.

 

Nous prendrons soin de vous

Souhaitez-vous recevoir un devis personnalisé?
Remplissez notre formulaire de consultation en ligne et nous vous recontacterons.

Consultation en ligne

Avez-vous des questions?
Veuillez nous envoyer un email, et nous vous contacterons le plus vite que possible.

E-mail

Any questions about hair transplants, techniques, pricing, etc. Check our online FAQ database first.

FAQ